Sophrologie et enfance

La sophrologie s’adresse également aux enfants. Elle leur permet de gérer un stress naissant, de mieux dormir, d’être plus détendu au quotidien & de prendre conscience de leur corps de manière positive. Les séances individuelles ou collectives peuvent commencer dès l’âge de 5 ans. Pour les plus petits, le travail se base sur ce que l’on appelle l’approche dynamique de la Sophrologie.

L’appproche dynamique consiste en la pratique d’exercices de sophrologie avec activation corporelle. Cette approche fait partie intégrante de la méthode de Sophrologie Caycédienne pour adulte. Elle est pour l’enfant, réadaptée en temps d’exercices et elle est abordée de manière ludique et/ou gymnique. La manière ludique permet à l’enfant d’apprécier les exercices et de cultiver une portée symbolique (sauter comme un kangourou ou marcher comme un paresseux, dessiner un arbre avec ses mains ou un soleil puis amener ce soleil dans son coeur ou dans sa tête). La manière gymnique prend une dynamique quasi sportive et crée chez l’enfant une fatigue douce et saine ainsi qu’une prise de conscience de sa part de sa capacité à changer de rythme et à s’adapter tout en restant  lui même.

Pour ce qui est de la pédagogie, je cherche avant tout l’autonomie de l’enfant dans ses choix et le respect de ceux ci. les exercices sont expliqués et la participation est sollicitée. Aucune obligation. Un discours de valorisation de l’enfant dans le respect de ses décisions et dans une dynamique bienveillante. cette approche créer une relation de respect mutuel, d’entente cordial et de partage. Des temps d’échanges verbaux sur les exercices et les ressentis positifs vécus par chaque enfant avec une gestion de ce temps d’échange afin que tout le monde participe, que le capital confiance de chaque enfant se développe à son rythme. Mon travail réside également dans le fait d’adapter les exercices à chaque groupe d’enfant, à chacun d’entre afin que toutes et tous en profitent et découvrent leur capacité à être toujours mieux dans leur corps et dans leur tête.

La partie relaxation statique est axée sur le relâchement corporel effectué de manière abrégée, et également dans une perspective méditative et contemplative. Une teinte symbolique est apportée avec des relaxations sous forme parfois de comptines, un environnement thématique choisi et toujours orientées vers la possibilité de vivre des ressentis positifs aussi bien physiques qu’émotionnelles. Visualisations libres ou contextualisées dans des cadres naturels ( mer, forêt, montagne, avec des animaux ) afin que l’enfant se connecte ou se reconnecte à son essence naturelle.

Enfin, ces séances peuvent être accompagnées d’activités artistiques, la sophrologie stimulant le côté créatif de chacun et chacune et permettent ainsi de libérer ce qui ne s’exprime pas par le mode verbal ou de stimuler la créativité de chaque enfant. Musique, dessin libre ou mandala, chant, la sophrologie est un réel stimulant à tous ces moyens d’expression.

Sophrologie et adolescence

La sophrologie chez l’adolescent est une sophrologie d’adulte adaptée en temps dans la pratique. les exercices sont sensiblement les mêmes, le temps de pratique étant adapté aux capacités de concentration propre à cette âge, à chaque ado et aussi au temps dont il dispose pour s’entrainer. Pour l’enfant, la pratique se fait uniquement en présence du sophrologue sauf pour des situations difficiles. Pour l’adolescent, des programmes et conseils d’entrainements sont mis à disposition afin que le passage de l’enfance à l’âge adulte se fasse de manière toujours plus agréable pour chacun. J’apporte une explication adaptée à l’enfant et explique au parent que c’est l’encouragement à la pratique sophrologique qui est primordial et que l’obligation est strictement prohibée. Celà permet à l’adolescent de goûter à une forme d’autonomie dans sa pratique, à une réelle liberté de s’entrainer et ainsi de récolter les fruits de cette entrainements. Il devient, comme pour l’adulte acteur et responsable de son bien être. C’est cette approche qui lui offre également un capital confiance nourrit sainement et lui permettant de vivre ses expériences avec intelligences, de prendre du recul avec sérénité et de faire de meilleurs choix, et de relativiser ceux qui serait moins bon. La sophrologie est donc un outil parfait pour faciliter le passage à l’âge adulte, elle permet aussi de communiquer avec plus d’apaisement et donc d’améliorer les relations familiales.

La sophrologie chez l’adolescent peut aussi être découverte de manière indirecte par la biais de la Préparation Mentale par la Sophrologie dite PMS Multisport.  Si l’adolescent est réticent à la pratique sophrologique, celle ci peut être amenée par ce biais, qui regroupe lors des initiations et des ateliers des techniques sophrologiques adaptées au sport. L’amélioration du sommeil est axé sur la récupération du sportif, la gestion du stress et de la colère du sportif sur l’amélioration des performances et la réussite sportive. Cette approche a un réel écho auprès de jeunes.

Sophrologie et scolarité

La sophrologie permet dans une dynamique scolaire de faciliter l’apprentissage, de développer la concentration et l’attention afin que le parcours scolaire de l’enfant et de l’adolescent soit plus aisé. Aucun suivi de préparation aux grands écoles et aux grands concours, ces cursus et examens poussant toujours les limites humaines au delà de l’éthique propre à ma pratique sophrologique. le respect du corps (et donc du cerveau), la découverte de soi dans une dynamique de partage et de sanité.

L’aspect scolaire s’oriente donc vers un accompagnement aux difficultés pouvant être rencontrée par les élèves ( passage de la primaire au collège ou arrivée au lycée ), aide à la mémorisation et à la concentration afin qu’une vie scolaire plus organisée puisse offrir plus du temps libre pour l’enfant ou l’adolescent. Une approche visant l’épanouissement personnel de l’élève.

Des interventions sont déjà effectives dans des accompagnements pluridisciplinaires à l’exclusion scolaire. Il est aussi possible de mettre en place des projets de sanctions positives pour les comportements à risque chez les élèves de primaire, de collège comme pour les lycéen(ne)s. Cette approche de sanction positive consiste principalement à remplacer la punition par la pratique de la sophrologie afin de permettre aux élèves connaissant des difficultés de se sortir de cette problématique plutôt que de subir une répétition de sanctions, répétition ayant parfois comme seule conséquence de frustrer et renfermer les élèves et de les exposer à des situations encore plus à risque.